Cool mec

Je ne jouerai jamais dans la cour des mecs cools.

Le star system hollywoodien me l’a interdit. Définitivement interdit. Lui et les acteurs et les rockeurs, et tous les mecs cools depuis la cinquième à qui j’aurais voulu ressembler.

Simplement parce que je ne fume pas. Parce que je ne supporte pas cette foutue odeur dans ma bouche, sur mes mains et mes fringues. Parce que ça pue et que jamais je ne serai un mec cool. Parce que je serai toujours ce mec hyper stressé qui boit et fume des joints de temps en temps, et qui prend du Xanax, ou alternativement du Zoloft. D’ailleurs, pour chopper une de ces deux substances divines, rien de plus simple, si vous n’êtes pas un mec cool. Je veux dire, si vous portez mal le cuir brillant, et que vous ne confectionnez pas du savon le weekend dans la cave humide de votre grande maison abandonnée au fin fond d’une route désaffectée elle-même au fond d’une zone industrielle pourrie.

Vous allez chez le médecin, habillé normalement, genre en portant un pantalon ou un jean, des chaussures et une chemise, voire une petite veste usée de costume, dont vous avez bousillé le bas. Mieux encore, si le bas, vous ne le portez plus parce que vous ne rentrez plus dedans. Vous allez chez ce docteur en sortant du boulot, dans votre voiture de mec pas cool. Genre une voiture pas tunée, pas de néons, pas de gros bruit de pot défoncé, pas de vitres fumées, pas de klaxon italien. Vous sortez de votre Opel Astra, au minimum. Volkswagen acceptée si ce n’est pas une polo. Vous sortez de votre Audi, de votre BMW, de votre Mercédès (peu importe le modèle, tant qu’il n’a pas plus de dix ans) et vous rentrez chez ce médecin de campagne, ce médecin qui n’est pas votre médecin. Vous lui dites que vous êtes nouveau en ville. Vous lui dites que vous venez ou allez emménager. Qu’il vous faut un certificat d’aptitude pour la pratique d’un sport de type pas cool : pas de boxe par exemple. Vous faites de la muscu « dans une salle », vous pratiquez le squash comme tous les bobos pédés qui refusent de se l’avouer ou vous êtes inscrits au Hand ou dans une équipe de natation. Tout ceci fait foutument sérieux.

A votre arrivée dans le cabinet, vous êtes poli, vous souriez, même si vous suez un peu sous votre veste de costume usée par le travail respectable du mec chiant que vous êtes. Vous lui expliquez à ce gentil docteur qui veut ses vingt-deux ou vingt-trois euros cette belle histoire qui est la vôtre, le certificat, le nouveau job, le nouveau appart’ en ville, pas encore installé, dans les cartons, le certificat, un mal de gorge quand même, vous ne savez pas si c’est l’allergie ou un rhume d’été bordel, et que comme vous êtes stressé, vous avez l’habitude de prendre un peu de Xanax. Ça vous évite les maux de tête cette connerie et vous pouvez mieux dormir le soir. En principe, on vous fait des ordonnances renouvelables parce que ça vous fait longtemps.

Voilà, avec un peu de chance, vous repartirez avec de quoi faire quatre boites, soit deux mois pleins à passer le meilleur moment de votre vie. Les yeux qui brillent, besoin de rien, simplement le vent sur votre peau, le temps qui passe, les voitures, les gens, la nuit, les feuilles, le son des voitures. Un moment idéal qui dure aussi longtemps que les boites en carton. Vous n’aurez surement que des génériques. Et alors, on s’en fout, c’est la même chose. Vous n’aurez jamais mal à la tête, mais vous grossirez un peu. Vous serez un peu faible, et une libido réduite, mais hey, qui en aura encore quelque chose à foutre ? Vous souririez à vous en faire mal aux joues, si le Xanax ne vous anesthésiait pas en plus de tout le reste.

NB : pas de Zoloft avant de prendre le volant. Vous risquez d’avoir franchement mal en cas d’accident. L’anesthésie ne pousse pas le délire jusque là.

Du coup, je ne suis pas cool. Je baise quand même hein. Je veux dire, ce n’est pas parce que vous n’êtes pas cool que vous ne baiserez pas. Vous ne baiserez certainement pas les mêmes filles que si vous l’étiez et, comme moi, vous rêverez sans doute de celles réservées aux gens pas comme vous. Mais vous baiserez quand même. Enfin, si vous êtes capables de respecter quelques règles élémentaires bien entendu…

Ces règles.. ? Elles sont plutôt simples en fait…

Publicités
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :